Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Intervention d' Hervé Bramy à la conférence nationale

16 Juin 2011, 11:48am

Publié par PCF Villepinte

INTERVENTION D’HERVE BRAMY
Secrétaire départemental PCF de Seine-Saint-Denis
A LA CONFERENCE NATIONALE DES 3, 4 et 5 Juin 2011



Lors de la conférence départementale à Saint-Ouen, en Seine –Saint-Denis,  le 28 mai dernier, les 122 délégués de sections ont décidé l’urgence, dans les rassemblements et dans les luttes, de la mobilisation des communistes.
• L’urgence sociale face à la crise et à la domination des marchés financiers
• L’urgence de la mobilisation pour l’emploi des dizaines de milliers de femmes et d’hommes qui en sont privés
• L’urgence contre la vie chère et pour l’augmentation des salaires, des pensions, le blocage des produits de première nécessité ainsi que des loyers
• L’urgence pour l’école et le développement des services publics
• L’urgence démocratique pour bâtir des majorités d’idées alternatives
• L’urgence politique face aux dangers du FN et pour ouvrir les portes de l’espoir face à l’abstention

Les communistes en Seine-Saint-Denis ont réaffirmé très majoritairement le choix stratégique du Front de Gauche. Nous avons conscience que le Font de Gauche est un processus de rassemblement encore en construction, loin d’être achevé. Un chemin pour bâtir l’alternative en commun dont le parcours est jalonné d’obstacles mais aussi d’accélérations politiques. Les communistes ont décidé de prolonger le chemin en y associant très largement des personnalités, des syndicalistes et surtout des citoyennes et des citoyens en quête de perspectives progressistes innovantes. Comme pour toute construction nouvelle elle est escarpée. Il y a bien sûr des disputes et des désagréments mais il y a aussi ce qu’il y a de meilleur : l’élan partagé qui permet de dynamiser les possibles. Malgré le fait que nous ne sommes pas parvenus à un accord départemental avec nos partenaires du PG et de la GU lors des cantonales ; tous les candidats et candidates, membres du PCF ou non, se sont engagés avec le
 Font
de Gauche bénéficiant ainsi de sa démarche offensive de conquête.

Beaucoup de camarades estiment que les communistes ont une grande responsabilité dans la période présente. En effet, par leur nombre ils peuvent décider de tout. Pourtant ce qui est apprécié, par celles et ceux qui sont à la recherche d’une issue et qui se tournent vers nous, c’est finalement notre capacité de donner à voir des formes nouvelles de rassemblements et d’union quitte même à afficher des désaccords. Cette dynamique en large convergence pour affronter les puissants doit être consolidée. Pour cela, beaucoup dépend des communistes, de leur attitude et de leur comportement politiques afin de contribuer au rassemblement le plus large.

Nous avons également une grande responsabilité à l’égard du programme. Pour qu’il soit réellement partagé il faut savoir être en écoute de l’autre, veiller à valoriser les convergences et acter sans drame les divergences. A cette étape nous avons les grandes options et priorités pour une alternative. Toutefois il nous faut concevoir le programme comme un corps vivant qui doit s’enrichir des paroles de tous les indignés ici, en Europe et dans le monde. Le débat est donc loin d’être fini ! La campagne populaire nous amènera sans doute à partager l’intégration de nouvelles propositions progressistes. Les ateliers législatifs constitueront aussi de forts moments de créativité populaire. Nous avons du pain sur la planche pour donner vie à tout cela.

Les communistes  en Seine-Saint-Denis apprécient tout particulièrement l’engagement dans un même mouvement de la campagne de la présidentielle et des législatives. Ainsi se sont plus de 1200 voix qui donneront à entendre d’autres choix. La constitution d’un groupe avec un plus grand nombre de députés Front de Gauche et notamment communistes constitue un défi qu’ils veulent relever au plus tôt.

Après avoir pris connaissance des quatre candidatures soumises au vote des communistes le débat dans les assemblées générales s’est prioritairement porté sur celles d’André Chassaigne et de Jean Luc Mélenchon qui s’inscrivent dans la dynamique du Front de Gauche. Après avoir débattu des atouts et inconvénients de chacune de ces deux candidatures, une majorité de communistes qui ont participé aux AG et à la conférence départementale considèrent qu’il est possible que Jean Luc Mélenchon devienne le candidat du Front de Gauche à la présidentielle ; tout en exprimant des exigences dont certaines se sont exprimées lors de notre conférence nationale. Pour ma part je partage ce point de vue.

Montreuil le 4 juin 2011.

Commenter cet article