Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Ecolocommuniste, sans complexe !

16 Mars 2011, 12:37pm

Publié par PCF Villepinte

 

 

 

De mes lectures (lointaines) de communication politique, j’ai retenu cette idée : à chaque fois que l’on utilise la négation pour se définir, on renforce en réalité l’idée que l’on veut nier. « Nous ne sommes plus...», « Nous avons été mais... », « Dans le passé, c’est vrai, nous... mais le PCF a changé. »

Faites vous même le décompte. La durée moyenne d’attention pour un interview radio ou télé, pour une lecture de tract est de moins de deux minutes. Et à chaque foisque nous tombons dans le piègede la référence au passé, ces deuxpetites minutes sont grillées.En titrant cette Revue du Projet“Ecolocommuniste, sans complexe”,nous ne prétendons pas avoir faitle tour du sujet. Les lacunes nemanqueront pas d’être relevées.Mais le problème est ailleurs. Eneffet, le soutien de personnalitéscomme Daniel Cohn-Bendit auxpolitiques libérales de l’Union euro-péenne a eu comme conséquenceque l’Europe a régressé sur le fretferroviaire... Pas stagné, non,régressé : il y a plus de camions surles routes aujourd’hui que sur lesrails par rapport aux vingt dernièresannées.De la même manière, l’acceptationdu dogme de la régulation par lemarché de tous les domaines del’économie a eu comme effetune explosion du transport desmarchandises, de leur productionsegmentée et au final un impactécologique désastreux. Parexemple, la France est devenue, aucontraire de l’Allemagne, un paysimportateur net de voitures.Ou encore les règles de l’OMC nousobligent à acheter de la viandebovine en Amérique du Sud créantla situation paradoxale que cegrand pays agricole qu’est la Francen’est plus autosuffisant pour denombreuses denrées alimentaires.Et pour chacun de ces exemplesles consommations énergétiquesliées aux transports explosent.Alors pourquoi rougir ? Pourquoirougir et se couvrir la tête decendres alors que les idées, lesfondamentaux de notre engage-ment se révèlent d’une modernitéfolle pour penser l’avenir écolo-gique et social de notre planète.

UN EFFORT DE SYNTHÈSELe deuxième sujet que je voulaisévoquer ce mois-ci est que nousavons entendu le besoin deproduire un effort de synthèse.Ce fut à l’origine notre intentionen demandant aux groupes desecteurs nationaux de s’essayer àcet exercice deux mois après lapublication d’un grand dossier.Nous n’avons pas réussi à l’obtenir.Nous allons donc changer notrefusil d’épaule au prochain numéroet établir une sorte de “sommaire”des synthèses nécessaires. Vousconnaissez ces magazines que l’onachète numéro après numéro pourcollectionner des fiches pratiques ?C’est ce que nous allons faire encréant deux pages “Les proposi-tions du PCF sur” qui seront égale-ment rassemblées au fur et àmesure sur le site internet. Et sil’expérience se révèle utile àl’usage, et c’est vous qui nous ledirez, nous accélérerons pour enpublier 100 d’ici la fin de l’année.

UNE COLLABORATION AVEC MÉDIAPART COMMENCEJe finis enfin en vous annonçantune bonne nouvelle. L’équipe dela Revue du Projet a rencontré unereprésentante de la rédaction deMédiapart, le site d’informationdirigé par Edwy Plenel, et nousavons le plaisir d’entamer unecollaboration. Ainsi d’ici quelquesjours, la Revue du Projet disposerad’un espace de rédaction danslequel nous publierons régulière-ment une sélection de ses articlesprincipaux. Cela sera aussi unemanière de confronter nos écritsà la sagacité des lecteurs et deslectrices de Médiapart qui j’ensuis sûr ne manqueront pas d’encommenter le contenu.Au mois prochain.

 
Fichiers attachés: 

Commenter cet article