Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Cantonales 2011 à Villepinte, quelques enseignements.

12 Mai 2011, 12:29pm

Publié par PCF Villepinte

 

23 septembre manif 005-copie-1Les élections cantonales des 20 et 27 mars derniers ont vu la victoire de Martine Valleton, la candidate (non) déclarée de l’UMP : derrière une image de façade bien lisse, Martine Valleton est une élue acquise au programme liberticide et aux politiques de régression sociale du gouvernement Sarkozy, au service des puissants et des nantis.

 

Plusieurs enseignements peuvent être tirés des dernières cantonales :

 

- le premier est celui de l’abstention, massive puisque plus de 60 % des inscrits à Villepinte n’ont pas voté. Cette abstention, c'est le symptôme d’une maladie dont souffre notre démocratie, notre République : la perte de confiance de nos concitoyens dans la capacité, et la volonté, des principales formations politiques à offrir de réelles perspectives de changements économiques, sociaux, politiques…

 

- la montée du Front National, avec un score de 15,6 % sur Villepinte, est un autre symptôme de cette même maladie : voilà ce qui arrive lorsque l’on agite le spectre d’une invasion fantasmée après les renversements de dictatures, par les forces progressistes, en Afrique du Nord ; voilà ce qui arrive lorsque l’on utilise une des valeurs fondatrices de notre modèle républicain, la laïcité, à des fins électoralistes ; voilà ce qui arrive lorsque l’on exploite des faits divers tragiques pour jouer sur la peur.

 


- ces élections marquent également un net recul de l’alliance électorale PS - Europe Ecologie Les Verts (qui réalise 18,02 % des suffrages contre 24,51 % aux municipales de 2008), dont les prises de  positions social-libérales sur des enjeux majeurs sont en totale inadéquation avec les aspirations populaires : on se souvient de leur soutien au projet de Constitution européenne, pour une Europe capitaliste au service des marchés, rejeté par référendum en 2005 par 54,67 % des Français.

 

Au plan local, les responsables politiques PS - Europe Ecologie Les Verts ont en outre maintenu une attitude ambiguë qui n’a pas permis un large rassemblement à gauche au second tour sur Nelly Roland, soutenue par de nombreuses formations, dont le Front de Gauche et la seule à même de battre la droite et l’extrême droite.

 

A l’occasion de ces élections, le Front de Gauche a confirmé sa dynamique de rassemblement de formations politiques, d’association, de militants et de citoyens qui appellent à un réel changement de société et une rupture avec le capitalisme mortifère. A l’échelon national, le Front de Gauche a affirmé sa position de deuxième force à gauche et participé de manière décisive à la victoire de la gauche.

 

Fort de ces résultats, le Front de gauche entend, dans les semaines, dans les mois, dans les années à venir, amplifier la démarche politique qu’il a initiée, pour redonner du sens à nos valeurs républicaines et démocratiques, pour défendre et renforcer les services publics, vecteurs de cohésion sociale, pour sortir la France de la crise et réussir le changement.


Commenter cet article