Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

ASSEMBLEE NATIONALE Séance des questions d’actualité Mardi 28 juin 2011

28 Juin 2011, 15:27pm

Publié par PCF Villepinte

 

asensi François ASENSI, Député de Seine-Saint-Denis (GDR-Front de gauche) :

 

  Monsieur le ministre de l’Intérieur,

 

Hier encore, une opération de police a eu lieu à Sevran contre le trafic de drogue. Cette ville subit la crise urbaine et sociale et, comme d’autres, l'impitoyable sélection des territoires. Aucun renoncement n’est possible dans la lutte contre les réseaux mafieux. Les Sevranais ont le droit absolu de vivre en sécurité.

 

Monsieur le ministre, pouvez-vous me confirmer que les forces de police resteront en permanence dans ce secteur, jusqu’à ce que les trafiquants soient mis hors d’état de nuire ?

Ces violences n’autorisent pas les surenchères.  Sevran n’est ni une zone de non-droit, ni un terrain d’opérations militaires.  Sevran n’est pas une ville à part. C’est une ville à part entière, dynamique, créative, solidaire. Ses habitants en ont assez des caricatures. Comment la ville se relèvera d’une telle stigmatisation?

 

Les Sevranais n’ont pas besoin de l’armée, mais avant tout d’emplois pour les 40% de jeunes au chômage. Leur urgence : de meilleurs salaires et plus de justice sociale!

 

Monsieur Guéant, vous avez évoqué une « reconquête » de Sevran incluant un volet social. Fort bien, mais parlons nous de la même chose ? Cette semaine, je vous remettrai un mémorandum proposant des mesures d’urgence pour Sevran.

Parmi mes exigences :

-          l'arrêt des fermetures de classe et des réductions d'effectifs enseignants

-          le lancement de la deuxième phase de rénovation urbaine

-          le maintien des postes menacés au Pôle emploi

-          un plan de prévention des addictions et d'aide à l'installation de médecins et  pédopsychiatre

-          la refonte totale d'une fiscalité locale injuste, pour alléger les impôts des Sevranais.

Les Sevranais attendent plus que des mots : des actes forts pour mettre fin aux discriminations territoriales. »

Commenter cet article