Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Ariane Ascaride rédactrice en chef d'un jour dans l'Humanité de mercredi

22 Juin 2011, 08:39am

Publié par PCF Villepinte

 Edition spéciale de l'Humanité ce mercredi. Retrouvez les coups de coeur et de sang d'Ariane Ascaride, rédactrice en chef d'un jour de cette édition du mercredi 22 juin. L'actrice de Marius et Jeannette a partagé la vie de l'Huma toute la journée de mardi.

 

--> Voici quelques extraits de ses billets publiés dans le quotidien:

  • "Où est passé ton fanion, la gauche? Pourquoi les hommes et les femmes éprouvent-ils si fort ce sentiment d'abandon? Ce sentiment de ne plus être représentés par les partis politiques."...
  • "Moi, dans les grandes surfaces, je m'endors. J'ai un refus de cet espace ideux qui n'est consacré qu'à la consommation où tout n'est fait que pour provoquer un désir factice et inutile"...
  • "Ce jour-là, l'air était plus léger. Quand je suis sortie du cinéma, je me suis dit que j'étais heureuse de vivre dans une démocratie, même si elle est de bric et de broc. J'ai respiré un grand coup et l'air était léger. je venais de voir un film immense, La Séparation, qui remplit toute sa fonction d'oeuvre: émouvoir, apprendre, faire réfléchir, sur soi, sur le monde."...

--> A suivre: sa venue à l'Humanité

La conférence de rédaction était particulièrement bondée ce matin, avec la visite d'étudiants de l'Université Paris 8, venus pour le programme Libre Echange.

Expulsion d'une immigrée malade, problème de la dépendance des personnes âgées... Arianne Ascaride a choisi ces sujets pour partager son indignation. Mais aussi ses messages à porter : l'importance de soutenir la jeunesse, et la lutte des indignés comme de retrouver des vraies valeurs de gauche.

 

 

 

 

Les pages cultures seront bien entendu ouvertes à la comédienne de Marius et Jeannette (voir sa filmographie), qui a décidé de déclarer son amour à Une Séparation, le génial film d'Asghar Farhadi Ours d'Or au festival de Berlin (voir Asghar Farhadi. Aux ombres du cœur et de l’esprit).

 

 

Pause déjeuner, la seule pause qu'Ariane Ascaride s'offre. La rédaction en profite pour lui souhaiter à nouveau le bienvenue

L'après-midi est studieux. Ariane Ascaride écrit son émerveillement devant les révolutions tunisienne, égyptienne, syrienne; décrit son indignation devant les expulsions d'étrangers malades; évoque les problèmes posés par la dépendance... Ecrire, se relire, corriger, voir les textes "montés" en page, la une apparaître... Découvrez tout cela dans notre édition de ce mercredi 21 juin 2011

 

--> Ariane Ascaride dans l'Humanité: La petite cousine désabusée de Jeannette

 

--> Ariane Ascaride au cinéma

  • Les Neiges du Kilimandjaro de Robert Guédiguian

Commenter cet article